Photo 611658Monsieur Walter THIELEN
Je vous présente à tous mes plus sincères condoléances
Tout ce que l on retiendra de Walter c'est son immense devouement
Les heures passees pour nous écoles
L aide apportee aux étudiants en difficultés
Enseignante moi-même.,je ne peux que regretter son décès
Je partage votre tristesse pour ce tonton célibataire qui aimait tellement ses neveux
Toutes mes pensées sont avec vous
Anne Stelen
Photo 605172Madame Anna CECCANO
Repose en paix ma petite voisine, tu vas nous manquer ❤️
Photo 604484Monsieur Joseph PIROTTE
Un homme en or , un caractère bien trempé et une grande générosité , toujours un mot d encouragement pour le personnel et un merci pour les services rendus
Le resto du tilleul va nous sembler bien vide sans toi et sur que je ne verrai plus jamais un match du standard sans penser a toi 😍 merci pour tout Mr Pirotte
Photo 604439Madame Isabel CONCEICÂO CARACOL
Nous avons appris le décès de notre petite voisine avec beaucoup de tristesse, sa grande gentillesse va beaucoup nous manquer.
Nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille.
Ses voisins
Photo 403659Monsieur Edmond VERSIEUX
Condoléances à la famille et RIP
à ce grand homme j'ai eu la chance de le côtoyer et de travailler pour lui un homme bon et d'une rigueur et d'une équité rare respect monsieur. Mes respects et bon vent François Boniver
Photo 544683Monsieur Pascal KUTA
J’ai connu et fréquenté Pascal dans les années nonante. Il était alors étudiant en histoire et déjà passionné. Il me racontait se rendre à Verdun au départ de Liège avec une simple mobylette. Verdun et la guerre 14-18 étaient une de ses passions, avec la révolution française dont il connaissait tous les détails.

Je l’entends encore rigoler et plus tard, en lisant sur le net les commentaires de ses élèves, les articles sur les livres qu’ il a écrit, je l’ai parfaitement reconnu.

Son amie Sylvie m’a dit qu’ il aura voulu avoir de mes nouvelles, moi aussi, mais pas celle la .

« Pour celui qui en revient,
Verdun, c'était bien.
Pour celui qui en est mort,
Verdun, c'est un port.
Mais pour ceux qui n'étaient pas nés,
Qu'étaient pas là pour apprécier,
C'est du passé dépassé »
Photo 544683Monsieur Pascal KUTA
Cher Pascal,

Lorsque j'ai appris ton décès, ce fut un mélange d'incompréhension, de souffrance et de, déjà…, nostalgie complète de nos longues conversations où nous refaisions le monde auprès d'un verre de vin ou d'une tasse de café.
Tu étais qqu'un d'intelligent, de respectueux, plein d'humour, tu étais de très bonne volonté, en toutes choses tu as toujours cherché à donner le meilleur de toi.
Ce lundi 28 janvier restera une des dates les plus noires de toute ma vie. MERCI POUR TON AMITIE VIEUX FRERE, MERCI !!!
Courage Eric !!!
Frédéric César, Soumagne
Photo 544683Monsieur Pascal KUTA
Albert Einstein a dit un jour que "c'est l'art suprême du professeur d'éveiller la joie dans l'expression créative et la connaissance". Cette phrase correspond parfaitement à Monsieur Kuta, que j'ai eu l'honneur de côtoyer durant ma scolarité au CRMT. A chaque cours, M. Kuta était animé d'une passion sans borne pour son sujet et il parvenait à la transmettre à sa classe comme nul autre. Encore récemment, je me suis surpris à songer aux cours dispensés par ses soins. Je me dis souvent qu'il s'agit de l'un de mes meilleurs professeurs. Pourtant, j'en ai connu des beaux orateurs à la faculté de droit de l'Université. Mais M. Kuta était un homme à part. Il parvenait à toucher ses élèves par sa passion et son excentricité, mais faisait toujours preuve d'humilité et de retenue. Il n'a jamais triché. Il n'est jamais venu en cours avec les pieds de plomb. Il était sans doute trop occupé à transmettre l'intérêt qu'il portait à sa matière. Le respect que ses élèves lui vouent constitue le plus beau témoignage du succès de sa méthode.

L'éducation revêt une importance capitale à l'heure où la société semble vivre une crise identitaire sans précédent. J'ose affirmer que nous n'en serions pas là aujourd'hui si tous les 'éducateurs' prenaient exemple sur ce grand monsieur qu'était Pascal Kuta.

Rest in peace, dear professor. You were one of a kind.

M.T.
Photo 451602Monsieur Christophe CLOSSET
Texte de Olivier Dupuis lu par son frère jumeau, manuel lors des funérailles

Cher Christophe,
Cher Clos,
Mon ami,

Mes émotions se figent et c’est la réalité glaciale et inconcevable qui fait face.
Je réalise vraiment que je ne te verrai plus jamais, et ceci n’est pas acceptable pour moi. A chacun de mes pas, chacun de mes gestes, je pense à toi, à tout ce temps perdu. Le vide s’installe en moi, la boule au ventre, la peur, l’angoisse me paralyse ; comme si il manquait quelque chose à ce monde, que ce monde n’était pas réel sans ta présence.

Je revois ton visage plein de prestance et de beauté, je réentends tes paroles fortes gravées à jamais en moi, ton humour inimitable, tes histoires incroyables et pleines de rebondissements que tu me racontais pendant des heures, la folie tellement humaine de tes bêtises d’adolescents.
        Jeune, tu as eu l’intelligence et l’audace de braver tous les interdits, sans faire jamais aucun mal ni à toi-même, ni aux autres. Grâce à toi, nous avons vibré, expérimenté, joui, croqué la vie, rigolé à ne plus savoir nous arrêter, nous la génération dorée des Vissers, Uttila, frères Dupuis et Closset. Tu étais notre idole, notre référénce, notre meneur. Nous avions une confiance inébranlable en toi, et nous te suivions. Nous ne l’avons jamais regretté. Tu nous as marqué à jamais. Tu es Clos, l’unique et incroyable Clos.

Tu avais le goût de la vie, le sens de l’amitié, de la famille, et de l’amour. Chaque fois que j’ai eu une épreuve à surmonter, tu étais le premier que j’appelais. Tu as toujours répondu présent, passant des heures au téléphone à m’écouter, me conseiller, me distraire et m’apaiser.
Ta rencontre avec Nadine t’avait beaucoup apporté. Tu l’aimais d’un amour vrai. Avec elle, tu avais appris à prendre soin de toi et à te stabiliser. Que dire de l’amour envers ta maman avec qui tu nouais une relation intense, de ton papa pour qui tu t’inquiétais souvent, ton frère Marc qui était ta référence et ton idole, de Déborah et de leurs enfants que tu aimais comme si ils avaient été les tiens.

A vous tous, à toute la famille de Christophe, à Micheline, Henri, Marc, Déborah et leurs enfants,
à Nadine, à tous ses amis proches, je vous transmets toute ma compassion. Je voulais vous dire que vous pouvez dès à présent compter sur moi, et que je serai là si vous avez besoin d’une écoute et d’un soutien.

On se reverra mec, je le veux.

Ton pote qui t’aime

Dup
Photo 451602Monsieur Christophe CLOSSET
Cher ami, Cher Closs,
Je ne suis pas un grand adepte de facebook mais pour toi je ferai une exception. Comme tous, je n’ai pas de mot pour dire ce que je ressens. Hier soir même je me disais, cela fait longtemps que je ne t’ai plus vu, et qu’il était temps, comme à notre habitude, que je vienne te voir à Verviers afin de passer un peu de temps avec toi et Nadine Barbiere, un temps de répis et de bien-être à se raconter nos vies. Quel manque tu seras pour moi, quel chagrin, quelle angoisse s'empare de mon esprit et de mon corps, toi qui étais un des rares vrais amis du ping dans ce monde sportif où j’ai toujours eu du mal à m’adapter. Des amis, tu en avais tant. Tu dégageais une aura et une sympathie hors du commun. Tellement gentil, tellement marrant, tant de prestance en toute simplicité. Beau à nous en rendre presque tous envieux. Lorsque nous étions jeunes, nous savions que c’était toi que les filles regarderaient en premier.
Cher Closs, j’ai encore tant à te dire, et tu n’es plus là. Je me mets à la place de ton frère et ses enfants, à la place de tes parents, à la place de Nadine, celle que tu aimais du plus profond de toi-même, à la place de tous les autres et de tous tes amis. Sachez que je pense à vous tous et que vous pouvez compter sur moi.
Closs, je vais m’arrêter et laisser un peu de place pour les autres,… sache que je pense fort à toi, et que si il y a un après, attends-moi que je te serre dans mes bras.
Ton ami.
Dup
Photo 449230Monsieur Joseph VALENTIN
Bien trste nouvelle jo repose en paix tu vas nous manques toujours si souriant sur ton vélo nous pensons tes enfants et petits enfants sincères condoleances
Photo 436619Monsieur Hubert OTTEN
Chère Marie
Je te présente mes sincères condoléances à toi et ta famille. Je suis de tout cœur avec toi dans ces moments difficiles. Dieu a rappelé Hubert auprès de lui, lui qui a tant souffert ces dernières années. Hubert repose à présent en paix, soulagé de ses souffrances. Je t'embrasse très fort Marie. PHINE;
Photo 420407Monsieur Henri ROGISTER
Marie-Thérèse,
nous te présentons nos sincères condoléances, nous partageons sincèrement ta peine.
A toi et tes enfants, courage pour cette dure épreuve.
Nous gardons un très bon souvenir de Henri.
Raymond, Nicole et famille
Photo 411886Monsieur Henri DEWANDRE
Toutes mes pensées a votre famille
Photo 410366Madame Martine AUSSEM
Au nom de l'ensemble des assistantes sociales du CHC nous vous adressons tout notre soutien et toute notre empathie dans ces moments bien douloureux.
Martine laissera le souvenir d'une femme tournée vers les autres (surtout les plus démunis),toujours à l'écoute et aimant sa famille par dessus tout.
Photo 404385Monsieur Marc PODGORSKI
En mémoire d un homme qui avait les mots justes et le coeur sur la main.
Photo 404385Monsieur Marc PODGORSKI
Je n'oublierai jamais ta bonne humeur. Bon voyage Mec
Photo 382623Monsieur Jean BLEESER
Bon vent mon petit Jean Jean. J'ai eu la chance de partager un bout de ta vie à deux reprises. Tu me laisseras de très bon souvenir (tes éternels découpages, nos bics qu'on devait chaque fois récupérer dans ton tiroir, tes histoires à rallonge qu'on essayait de déchiffrer avec toutes tes mimiques et que tous tes copains écoutaient en silence, tes petites chansons que tu entonnais et que tout le monde applaudissaient, ton sourire de canaille, tes petits jeux de guiliguili, ta tête de cosmonaute quand tu mettais ton manteau vert à capuche pour partir au centre mais le plus beau cadeau que je retiendrais de toi c'est quand tes jours diminuaient et que la dernière fois que je t'ai vu, je me suis accroupie près de toi alors que tu te blottissais dans ta couverture et que je t'ai dis : "salut, Jean Jean, comment vas tu, ça va aujourd'hui ?" Et là tu as relevé légèrement ton visage vers moi, tu m'as fait ton bon sourire, même si tes yeux n'avaient pas la force de s'ouvrir, et là tu m'as dis : "Bein, ouais, hein!" Tu m'as dis le plus bel au revoir. J'ai été heureuse de te rencontrer et de pouvoir participer à ta vie et tout ça me conforte à continuer ce que je fais pour vous tous. On t'aime mon Jean Jean. Remets le bonjour à Julien, lui non plus on ne l'a pas oublié. Vous êtes inoubliable.
Photo 378406Madame Pascale BOLAND
C'était une femme d'exception, toujours souriante, courageuse, d'une droiture irréprochable, bienveillante et toujours à l'écoute des autres et de ses collègues de travail.
Merci à elle pour tout le bien qu'elle a apporté à mon fils Mathieu qui la considérait plus comme une collaboratrice que comme une employée.
J'adresse à sa famille mes condoléances les plus sincères et leur fait part de mon émotion suite au départ de Pascale
Photo 378406Madame Pascale BOLAND
Ces jours de fêtes tu devais, petite sœur, les passer dans la joie avec ta famille. Ce terrible destin en a voulu autrement et c'est avec une grande tristesse que nous allons devoir nous faire à l'idée que nous ne verrons plus ton joli sourire. J'adresse à toute la famille mes sincères condoléances . Tu vas nous manquer Pascale, repose en paix.
Photo 293378Monsieur André PEETERS
Hommage à mon ancien patron,j'étais stagiaire éltromécanicien pour la société CESS peeters ans draye dont André peeters étais patron.
Photo 361936Madame Nathalie TAMELLI
Ma sorcière bien aimée s'en est allée ... toi qui rêvais de reconnaissance et d'Amour , tu en auras eu sur cette planète... mais là où tu est partie, trop tôt à mon goût mais au moment juste pour ton ämz, tu en recevras bien d'avantage. C'est quand on est mort que les autres ne voient plus que nos bons côtés, c'est ça le Beauté éternelle. Que le Ciel t'ouvre les bras. Et pour vous qui restez, merci pour votre Amour et le don de vous même pour l'avoir accompagné jusqu'au bout. L'Homme est bien fait il peut passer tous les obstacles, il se relève toujours... Mon coeur est triste mais je suis heureuse de l'avoir connue. Manu
Photo 356403Madame Nicole HOURT
Tu étais la meilleure des chefs...tu vas me manquer ;-)
Photo 319028Monsieur Marcel HOUSSA
Marcel,

Tu étais un ami sincère que notre coeur n'oubliera jamais.

Danielle & Jacques

Hommages précédents Hommages suivants